Conseils et ressources utiles pendant la COVID-19

Vous êtes certainement préoccupé par la pandémie de la COVID-19 et par l’impact que cette situation peut avoir sur vous. Renseignez-vous auprès de sources fiables. Visitez le site Web de Santé publique du Nouveau-Brunswick pour obtenir des informations à jour.

Il est fort probable que la démence n’augmente pas le risque de COVID-19, la maladie respiratoire causée par le nouveau coronavirus, tout comme la démence n’augmente pas le risque de grippe.

Cependant, les comportements liés à la démence, l’âge avancé et les problèmes de santé courants qui accompagnent souvent la démence peuvent accroître les risques liés à la COVID-19. Par exemple, les personnes atteintes de démence peuvent oublier de se laver les mains ou de prendre d’autres précautions recommandées pour prévenir la maladie. De plus, des maladies comme la COVID-19 et la grippe peuvent aggraver les troubles cognitifs dus à la démence.

Chez les personnes atteintes de démence, une confusion accrue est souvent le premier symptôme de toute maladie. Si une personne atteinte de démence présente une soudaine confusion grandissante, contactez votre professionnel de la santé pour obtenir des conseils.

Vous trouverez ci-dessous quelques conseils et ressources destinés aux aidants de personnes atteintes de démence :

Ressources communautaires

De nombreuses épiceries et pharmacies proposent désormais des services d’achats en ligne et de livraisons. Certains magasins mettent en place des heures d’ouverture réservées aux personnes âgées ou handicapées. Des associations communautaires organisent également la livraison gratuite de produits alimentaires et de médicaments. Appelez votre épicerie, votre pharmacie ou l’association communautaire de votre localité pour savoir ce qu’ils offrent et connaître les heures d’ouverture qu’ils vous réservent.

Association canadienne pour la santé mentale
L'ACSM a des excellents conseils sur la santé mentale et la COVID-19.

Ligne d'écoute Chimo
Chimo est une ligne d'écoute provinciale ouverte à tous les resident du Nouveau-Brunswick et accessible 24 heures par jour, 365 jour de l'année. 

Le lavage des mains pour les personnes atteintes de démence

En ce qui concerne l’hygiène des mains, pensez à aider la personne atteinte de démence en suivant les conseils suivants :

  • Donnez-lui des instructions claires sur la façon de se laver les mains et de se couvrir la bouche en cas de toux en utilisant :
  • La langue la plus couramment utilisée par la personne atteinte de démence;
  • De courts messages expliquant les mesures simples qu’elle peut suivre;
  • Pour les messages écrits, de grandes polices de caractère et des graphiques ou des images;
  • Des instructions adaptées (par exemple, braille, images);
  • Des affiches posées dans les espaces communs près des éviers, dans la cuisine, dans les salles de bain ou les buanderies – cela servira de rappel constant tant pour la personne atteinte que pour l’aidant de se laver les mains.
  • Par la même occasion, faites-lui une démonstration d’un lavage des mains approfondi ou de la façon de bien se laver les mains.
  • Un désinfectant pour les mains à base d’alcool contenant au moins 60 % d’alcool peut être une solution de rechange rapide au lavage des mains si la personne atteinte de démence ne peut pas se rendre à l’évier ou se laver les mains facilement.

Cliquez ici pour des instructions de l’Agence de santé publique du Canada (ASPC) sur la façon de se laver correctement les mains pendant la COVID-19. Cliquez ici pour télécharger une illustration des instructions sur le lavage des mains.

Prévoir l’avenir

  • Demandez à votre pharmacien ou à votre médecin d’exécuter les ordonnances pour un plus grand nombre de jours ou pour le nombre maximum de jours afin de réduire les déplacements à la pharmacie.
  • Explorez les consultations par téléphone ou par vidéo appel avec votre médecin et d’autres professionnels de la santé.
  • Faites des provisions de fournitures essentielles telles que la nourriture, les produits d’hygiène et de santé pour quelques semaines.
  • Prévoyez des solutions de rechange pour la gestion des soins si le principal soignant tombait malade.
  • Faites part de votre plan à votre famille, à vos amis et à vos voisins. Mettez en place un système de surveillance mutuelle afin de prendre des nouvelles les uns des autres par téléphone, par courriel ou par SMS en cette période difficile.
  • Prévoyez diverses activités qui aideront à garder la personne occupée si elle doit rester à l’intérieur. Restez en contact avec votre famille et vos amis par téléphone, par appel vidéo ou par les médias sociaux.
  • Préparez un sac d’urgence pour la personne atteinte de démence et pour vous-même (son aidant), avec des vêtements, une liste de médicaments et les coordonnées des personnes à contacter en cas d’urgence.
  • S’il est nécessaire de quitter le domicile, demandez de l’aide à la famille et aux amis ou envisagez d’utiliser des chauffeurs bénévoles et des taxis subventionnés au lieu des transports publics.
  • Élargissez votre cercle de soutien et demandez à des membres de votre famille ou à des amis en qui vous avez confiance s’ils peuvent intervenir pour vous aider en cas de besoin.
  • Documentez les types de soins que vous prodiguez, c’est-à-dire les médicaments, les repas, etc. afin que quelqu’un d’autre puisse facilement les consulter et fournir les soins nécessaires.
  • Conservez une liste de tous les médecins et autres prestataires de soins de santé en un seul endroit.
  • Veillez à ce que les dossiers médicaux ou autres documents soient facilement accessibles afin que les membres de votre entourage sachent où les trouver.

La distanciation sociale

En faisant un effort conscient pour garder une distance physique les uns par rapport aux autres, la distanciation sociale est un moyen efficace de réduire la propagation de la maladie lors d’une épidémie.

Cela signifie qu’il faut modifier ses habitudes quotidiennes pour réduire au minimum les contacts étroits avec les autres, notamment :

  • Éviter les rassemblements non essentiels;
  • Éviter les salutations habituelles, telles que les poignées de main;
  • Éviter les lieux bondés tels que les concerts, les arénas, les conférences et les festivals;
  • Limiter les contacts avec les personnes à haut risque, comme les personnes âgées ou en mauvaise santé;
  • Se tenir à une distance d’au moins deux longueurs de bras (environ deux mètres) des autres.

Rester en contact

Restez en contact avec vos familles et vos amis en utilisant différents moyens de communication :

  • Le téléphone fixe;
  • Les téléphones intelligents et les tablettes sont de bons moyens d’envoyer et de recevoir facilement des photos et des vidéos;
  • Le chat vidéo vous donne l’occasion de communiquer en groupe et d’échanger sur vos activités quotidiennes (Facetime, Skype, Zoom).

Songez à organiser régulièrement des discussions et des rencontres sociales en ligne avec diverses personnes.

Si la personne dont vous vous occupez dispose d’un ordinateur personnel et a besoin de votre aide pour le démarrer, envisagez d’utiliser des logiciels de bureau à distance tels que https://remotedesktop.google.com/ ou le bureau à distance de Microsoft.

Si vous vous occupez d’une personne qui est dans un établissement de soins de longue durée ou autre, vérifiez quelles sont les technologies dont ils disposent pour vous permettre de rester en contact.

Prendre soin de vous-même

  • Si regarder, lire ou écouter les nouvelles est source d’anxiété et de détresse, réduisez le temps que vous y passez et demandez des mises à jour à des sources fiables une ou deux fois par jour.
  • Trouvez des occasions de raconter des histoires positives ou drôles à votre entourage et remerciez ceux qui en font partie.
  • Faites régulièrement de l’exercice, dormez suffisamment et mangez des aliments sains.
  • Gardez-vous occupé! De nombreuses organisations produisent du contenu virtuel pour aider les gens à se divertir pendant qu’ils sont chez eux à pratiquer la distanciation sociale. Consultez les ressources suivantes :

Rester en bonne santé

Soyez attentif aux symptômes de la grippe ou de la pneumonie chez vous et chez les autres et, le cas échéant, signalez-les immédiatement à un professionnel de la santé.

Voici quelques conseils pour vous maintenir en bonne santé, vous et la personne dont vous vous occupez :

  • Pratiquez un lavage des mains approprié. Voir les détails ci-dessus.
  • Éviter les contacts étroits avec les personnes malades.
  • Évitez de vous toucher les yeux, le nez et la bouche.
  • Restez à la maison lorsque vous êtes malade; travaillez à domicile.
  • Toussez ou éternuez dans un mouchoir ou dans le creux de votre coude, pas dans vos mains. Jetez le mouchoir à la poubelle et lavez vos mains immédiatement après.
  • Nettoyez et désinfectez les objets et surfaces fréquemment touchés, tels que les télécommandes et les poignées de porte, à l’aide d’un vaporisateur ou d’une lingette de nettoyage ménager ordinaire.
  • Suivez les lignes directrices actuelles en matière de distanciation sociale (voir ci-dessus).

Conseils aux aidants de personnes en établissement de soins

Le Centers for Disease Control and Prevention a fourni des conseils aux établissements (en anglais seulement) sur le contrôle et la prévention des infections par COVID-19 dans les foyers de soins. Ces conseils sont destinés à assurer la santé et la sécurité des résidents. Les précautions à prendre peuvent varier en fonction des situations locales.

  • Vérifiez auprès de l’établissement les procédures de gestion du risque lié à la COVID-19. Assurez-vous que l’établissement dispose de vos coordonnées en cas d’urgence et des coordonnées d’un autre membre de la famille ou d’un ami en tant que solution de secours.
  • Ne rendez pas visite à votre proche si vous présentez des signes ou des symptômes de maladie.
  • En fonction de la situation dans votre région, les établissements peuvent limiter ou interdire l’accès aux visiteurs. Cette mesure vise à protéger les résidents, mais elle peut être difficile si vous ne pouvez pas voir votre proche.
  • Si les visites ne sont pas autorisées, demandez à l’établissement comment vous pouvez garder le contact avec votre proche. Les options comprennent les appels téléphoniques, les chats vidéo ou même les courriels pour prendre de ses nouvelles.
  • Si votre proche est incapable de passer des appels ou de participer à des chats vidéo, demandez à l’établissement comment vous pouvez rester en contact avec le personnel de l’établissement afin d’obtenir des mises à jour.


Last Updated: 03/23/2020