Down syndrome

read

Down syndrome is a genetic disorder that affects about one in every 800 people born in Canada. Learn more about Down syndrome and its link to Alzheimer's.

Société Alzheimer Society

Overview

People with Down syndrome have an extra copy of the 21st chromosome, which can cause learning difficulties, health issues, and other symptoms. However, thanks to recent medical advances, people with Down syndrome are living longer than before: usually into their fifties.

Symptoms

Down syndrome is the most common genetic cause of severe learning disabilities in children and can cause developmental delays, learning difficulties, health issues and some physical abnormalities.

Warning signs of dementia in a person with Down syndrome

The first sign of dementia in individuals with Down syndrome is often changes in their behaviour and personality. In an individual with Down syndrome, it is essential to pay attention to behavioural changes such as:

  • Reduced empathy,
  • Social withdrawal,
  • Emotional instability, and
  • Apathy.

Another warning sign can be if the individual with Down syndrome is experiencing seizures for the first time in their life.

Ideally, at age 30 every individual with Down syndrome should have testing done to assess their cognitive or functional abilities. This baseline can be used when assessing if the individual has experienced a decline in cognitive ability or functioning. It can be helpful to conduct regular testing to monitor cardiovascular health, diabetes and to differentiate between other conditions that may present similar symptoms as dementia.

Risk factors

The incidence of Alzheimer’s disease in people with Down syndrome is about three to five times greater than in the general population. As with Alzheimer’s disease, the risk increases with age.

The link between Alzheimer’s disease and Down syndrome lies in the 21st chromosome, which people with Down syndrome have an extra copy of.

The production of a protein that can lead to the development of plaques in the brain—a hallmark characteristic of Alzheimer’s disease—is linked to that chromosome.

Since people with Down syndrome have an additional copy of the 21st chromosome, they are prone to an over-production of the protein. However, it is worth noting that not everyone with Down syndrome develops Alzheimer’s disease.

Pour plus d’informations à ce sujet, consultez notre brochure téléchargeable facile à imprimer.

Aperçu

Les personnes avec le syndrome de Down ont une copie du 21e chromosome, ce qui peut provoquer des difficultés d’apprentissage, des problèmes de santé et d’autres symptômes. Grâce aux récents progrès de la médecine, les personnes atteintes peuvent vivre plus longtemps, habituellement jusque dans la cinquantaine.

Les symptômes

Le syndrome de Down est la cause génétique la plus répandue de graves difficultés d’apprentissage chez les enfants. Il entraîne des retards de développement, des problèmes de santé et certaines anomalies physiques.

Les signes avant-coureurs d’un trouble neurocognitif chez la personne atteinte du syndrome de Down

Les changements de comportement et de personnalité sont souvent les premiers signes de la maladie d’Alzheimer ou d’un autre trouble neurocognitif chez la personne atteinte du syndrome de Down. Il est essentiel de faire attention à certains changements de comportements, comme :

  • une empathie amoindrie;
  • un repli sur soi;
  • une instabilité émotionnelle; et
  • l’apathie.

Autre signe avant-coureur : la personne a des crises d’épilepsie pour la première fois de sa vie.

Idéalement, à 30 ans, chaque personne atteinte du syndrome de Down doit passer des tests pour évaluer ses capacités cognitives ou fonctionnelles. Cette base de référence peut servir à évaluer la personne lorsqu’elle a l’impression que ses capacités cognitives ou fonctionnelles ont diminué. Il peut être utile de mener des tests réguliers pour contrôler la santé cardiovasculaire, le diabète et pour différencier les symptômes de la personne de ceux d’autres maladies qui pourraient avoir des symptômes similaires aux autres troubles neurocognitifs.

Découvrez-en plus sur l’évaluation, la progression et les stratégies de soutien pour une personne atteinte du syndrome de Down en consultant notre brochure d’information complète.

Facteurs de risque

L’incidence de la maladie d’Alzheimer chez les personnes atteintes du syndrome de Down est de trois à cinq fois plus élevée que dans la population générale. Comme avec la maladie d’Alzheimer, le risque augmente avec l’âge.

Le lien entre la maladie d’Alzheimer et le syndrome de Down réside dans le 21e chromosome : un chromosome que les personnes atteintes du syndrome de Down ont en double.

La production d’une protéine pouvant mener au développement de plaques dans le cerveau (la signature de la maladie d’Alzheimer) est liée à ce chromosome.

Puisque les personnes atteintes du syndrome de Down ont une copie supplémentaire du 21e chromosome, elles sont susceptibles de produire cette protéine en très grande quantité. Cependant, les personnes atteintes du syndrome de Down ne développeront pas toutes la maladie d’Alzheimer.