Rendre visite à une personne atteinte d’une maladie cognitive


L’importance de la visite

Tout le monde aime recevoir la visite d’un ami ou d’un membre de sa famille; il en va de même pour les personnes atteintes d’une maladie cognitive. Les visites peuvent être une source de soutien et de réconfort, mais aussi une manière de préserver sa relation avec d’autres.

Cependant, les incertitudes concernant ce à quoi s’attendre pourraient faire hésiter une personne faire le pas. Pour faciliter les visites et les rendre plus agréables pour tous, songez aux conseils suivants :

Avant la visite

Fixez un moment propice et pensez à la durée de votre visite

Déterminez quel est le meilleur moment de la journée pour rendre visite à la personne atteinte d’une maladie cognitive, par exemple au milieu de la journée lorsqu’elle n’est pas encore fatiguée. Assurez-vous que la durée de votre visite soit convenable, car chaque personne est différente. Alors, vérifiez auprès de l’aidant ou d’autres personnes quel est le moment idéal.

Posez des questions.

Peut-être avez-vous des membres de votre famille ou des amis qui souhaiteraient aussi rendre visite à la personne, mais qui pourraient ne pas savoir quoi faire ou hésiter à venir, particulièrement s’il s’agit de leur première visite depuis le diagnostic ou depuis que la personne a été transférée dans un foyer de soins de longue durée. C’est l’occasion idéale de leur demander de vous accompagner, car cela pourrait contribuer à dissiper les doutes. Demandez aux personnes qui souhaiteraient rendre visite, mais qui ont un empêchement, si elles peuvent passer un appel vidéo pendant que vous êtes sur place et fixez une heure d’appel à l’avance.

Renseignez-vous pour savoir si vous pouvez emmener un animal de compagnie.

Les animaux de compagnie peuvent réconforter et apporter de la joie aux personnes atteintes d’une maladie cognitive. Si vous vous rendez dans un établissement de soins de longue durée, veillez à d’abord vérifier le règlement en la matière.

Préparez ce que vous souhaitez apporter.

Les photographies, les vidéos et les lettres sont des manières efficaces d’établir des liens avec la personne à qui vous rendez visite. Si elle aime une friandise particulière, essayez de lui apporter. Vous pourriez aussi songer à acheter des aides fonctionnelles pouvant aider la personne à participer à des activités intéressantes.

Voyez si vous pouvez participer à des événements particuliers ensemble.

Si vous vous rendez dans un établissement de soins de longue durée, demandez aux membres du personnel si un événement spécial se déroule dans l’établissement, comme une célébration pour les fêtes de fin d’année. Si vous pensez que la personne à qui vous rendez visite sera perturbée au moment de votre départ, essayez de faire coïncider ce moment avec un événement. Terminer votre visite au moment de se rendre à un repas ou à une activité peut rendre la fin de votre visite naturelle et être une distraction pour la personne. Lorsque vous quittez les lieux, veillez à signer le livre des visites (voir ci-dessous) pour que les autres visiteurs sachent aussi que vous étiez aussi sur place.

Pendant la visite

Communiquez clairement.

À mesure de la progression de la maladie, la personne pourrait ne pas vous reconnaître comme une de ses connaissances. Selon le stade de la maladie, vous devrez peut-être vous présenter et dire pourquoi vous êtes là. Par exemple « Bonjour, c’est moi Jane, ton amie! Je suis venue te rendre visite! Une communication respectueuse est la clé d’une visite réussie.

Préparez-vous à écouter.

Les personnes atteintes pourraient vouloir partager leurs sentiments. Restez ouvert et sympathique. Vous pourriez avoir à répondre à des questions difficiles et, ce faisant, vous pourrez reconnaître les sentiments de la personne et la rassurer qu’elle est en sécurité, prise en charge et aimée. Les questions fréquemment posées par ces personnes comprennent quand elles pourront rentrer chez elles et quand une personne décédée depuis longtemps viendra leur rendre visite.

Rendez l’environnement agréable.

Réduire les bruits de fond, en éteignant la télévision, en fermant la porte ou une fenêtre peut aider à rendre la visite plus paisible, plus facile et moins perturbante.

Demandez à la personne ce qu’elle souhaite faire.

En encourageant la personne à qui vous rendez visite à décider comment elle souhaite passer son temps ce jour-là, vous renforcez son sentiment d’autonomie et d’estime de soi. C’est en général une bonne idée de limiter les choix. Essayez de demander « Est-ce que tu préfères rester ici et discuter ou aller faire une promenade? » Si la personne a trop de choix à faire, essayez de poser une question fermée, comme « Est-ce que tu veux aller faire une promenade?

Établissez un lien en faisant l’activité qui convient.

Concentrez-vous sur les talents et les capacités de la personne. Selon ce qu’elle souhaite, regarder un film en mangeant quelques friandises, écouter de la musique ou sortir prendre l’air pourrait la relaxer. Autre bonne manière de tisser un lien : fabriquer un album de souvenirs ou jouer à un jeu familier ensemble.

Établissez un lien par le biais d’une personne ou d’une chose commune.

Si la personne à qui vous rendez visite ne souhaite pas faire d’activité particulière, vous pourriez alors sortir les articles que vous avez apportés ou demander au membre de la famille qui n’a pas pu venir de téléphoner.

Au besoin, prévoyez un moment de tranquillité.

Un moment de silence pendant une visite peut s’avérer très agréable, mais aussi être une bonne manière de se détendre. Souvenez-vous que les communications ne sont pas toutes verbales.

Rappelez-vous des bons moments et riez ensemble.

Rappelez des situations drôles que vous avez vécues ensemble, par exemple « Je me souviens quand on était… » Savourez chaque moment.

Autres conseils

Emmener des enfants.

Emmener un enfant lors de la visite peut être amusant. Cela permet aussi de préserver des relations importantes. Utilisez ces conseils pour vous assurer qu’ils soient confortablement impliqués :

  • Discutez avec l’enfant de ce que sont les maladies cognitives et de ce à quoi il doit s’attendre. Écoutez ses sentiments et ses préoccupations.
  • Expliquez-lui que pendant la visite, il faut parler clairement, éviter de se quereller et de demander de l’aide à tout moment.
  • Pensez à une activité calme que l’enfant et la personne pourraient faire ensemble, comme un casse-tête.
  • Demandez à l’enfant d’offrir à la personne quelque chose qu’il a fait/cuisiné, comme une photo ou des biscuits faits maison.

Créer un livre des visiteurs.

Pour la personne atteinte d’une maladie cognitive, se souvenir de toutes les allées et venues de la journée peut être difficile. En créant un livre des visiteurs, vous pouvez l’aider à se souvenir de qui est passé et de comment elle a passé son temps. Ces livres permettent aussi aux autres visiteurs de bien démarrer les conversations. De son côté, la personne atteinte peut se souvenir de tout ce qui s’est passé pendant sa journée.

Le livre des visiteurs peut être un livret bon marché ou un journal que l’on garde dans un endroit en évidence dans l’établissement et que les visiteurs repéreront facilement (comme à la réception). Le livre devrait contenir les informations suivantes :

  • La date de la visite
  • Le nom du visiteur
  • Comment vous avez passé la journée
  • Quand est-ce que vous reviendrez (essayez d’être aussi précis que possible)

Si la personne à qui vous rendez visite réside dans un établissement de soins de longue durée, demandez au personnel s’il est possible de laisser le livre des visiteurs dans la chambre de la personne.

Découvrez quelques exemples de messages laissés dans un livre des ici.

Plus d’informations et de ressources

  • Téléchargez le livret Une visite constructive : un pense-bête contenant quelques conseils pour tirer au maximum profit de vos visites
  • Pour découvrir des informations sur le déménagement et l’adaptation dans un établissement de soins de longue durée, rendez-vous sur notre page Soins de longue durée
  • Pour toute question, ou si vous avez besoin d’aide, contactez votre Société Alzheimer locale en vous rendant sur notre page Nos services

Last Updated: 12/17/2018