Comment les Canadiens perçoivent-ils les troubles neurocognitifs?

Lecture en

De nombreux Canadiens reconnaissent que les personnes atteintes d’un trouble neurocognitif sont régulièrement confrontées à différentes formes de discrimination. Il reste encore beaucoup de travail à faire pour la réduire. Comprenez les résultats de notre dernière enquête sur la sensibilisation.

Je trouve que le mot « Aidant » est difficile à prononcer.

Téléchargez notre Enquête sur la sensibilisation à la maladie d’Alzheimer 2017. Vous pouvez également télécharger la totalité des résultats de l’enquête (attention, il s’agit d’un gros fichier de 12MB).

Vous cherchez des statistiques générales sur les troubles neurocognitifs? Consultez nos derniers chiffres au Canada.

Consultez plus de rapports sur les troubles neurocognitifs pour comprendre l’impact national et mondial des troubles neurocognitifs.

Les chiffres derrière la discrimination et les jugements au Canada

Malheureusement, l’étude démontre que la discrimination et les jugements sont très présents au Canada. Voici quelques chiffres choisis de notre Enquête sur la sensibilisation à la maladie d’Alzheimer de 2017* :

Sur l’existence de la discrimination et d’un langage discriminatoire

  • 58 % des Canadiens estiment que les personnes atteintes d’un trouble neurocognitif ont tendance à être ignorées ou rejetées.
  • 51 % des Canadiens admettent avoir utilisé des paroles discriminatoires à leur égard.
  • 30 % des Canadiens admettent faire des blagues sur ces personnes.

Sur comment la discrimination et les jugements peuvent décourager la recherche de soutien

  • 2 proches aidants sur 3 trouvent que leur expérience est une source d’isolement.
  • Seuls 39 % des Canadiens offriraient leur soutien à leur famille ou leurs amis s’ils étaient ouverts concernant leur diagnostic.
  • Seulement 5 % des Canadiens admettent qu’ils se renseigneraient plus sur les troubles neurocognitifs si un de leurs proches recevaient un tel diagnostic.

Sur les effets de la stigmatisation auto-imposée

  • 56 % des Canadiens sont préoccupés d’être atteints de la maladie d’Alzheimer. Les préoccupations les plus importantes sont la crainte d’être un fardeau pour les autres, la perte d’autonomie et ne pas pouvoir reconnaître les membres de sa famille et ses amis.
  • 50 % des Canadiens déclarent ne pas croire qu’ils pourraient bien vivre avec un trouble neurocognitif. En fait, 27 % estiment que leur vie serait terminée après avoir reçu un tel diagnostic.
  • 1 Canadien sur 5 éviterait chercher de l’aide aussi longtemps que possible s’il pensait être atteint d’un trouble neurocognitif, peut-être pour éviter la discrimination et l’embarras qui y sont associés.

*Une enquête en ligne menée auprès de 1506 Canadiens visant à obtenir leur opinion sur la maladie d’Alzheimer et les autres troubles neurocognitifs a été réalisée entre le 9 et le 14 novembre 2017, à l’aide de LegerWeb. Un échantillon aléatoire de la même taille aurait une marge d’erreur de +/-2,5 %, 19 fois sur 20. Pour se qualifier, les répondants devaient indiquer n’avoir jamais reçu de diagnostic de la maladie d’Alzheimer ou d’un autre trouble neurocognitif.

Trois choses à retenir des résultats de l’enquête

  1. Les résultats soulignent le travail qui reste à faire pour mettre un terme à la discrimination et aux jugements une bonne fois pour toutes. Il n’y a aucune honte à être atteint d’un trouble neurocognitif.
  2. Nous ne pouvons laisser les perceptions négatives entraver le chemin des personnes atteintes d’un trouble neurocognitif et des proches aidants qui cherchent de l’aide et du soutien.
  3. Vivre sans faire l’objet de discrimination est un droit pour toute personne touchée par l’une ou l’autre de ces maladies.

Agissez. Sachez quoi faire pour combattre la discrimination et les jugements à l’égard des personnes atteintes d’un trouble neurocognitif.

Comment percevez-vous les troubles neurocognitifs? Testez votre attitude.

Nous avons interrogé plus de 1500 Canadiens au sujet de leurs perceptions de la discrimination et des jugements associés à la maladie d’Alzheimer et aux autres troubles neurocognitifs. À vous de voir où vous vous situez!

Notre questionnaire comprend six scénarios; on vous demande comment vous géreriez chaque situation. Le questionnaire ne vous demandera que de 5 à 10 minutes. Il n’y a pas de bonne ni de mauvaise réponse… mais vos réponses pourraient vous surprendre!

Testez votre attitude à l’égard des troubles neurocognitifs.

Plus de liens et de ressources utiles

https://ilivewithdementia.ca/wp-content/uploads/2019/12/SYNOPSIS_ENQUETE-_SUR_LA_SENSIBILISATION.pdf

Synopsis — Enquête sur la sensibilisation à la maladie d’Alzheimer 2017. Société Alzheimer du Canada, 2017. Ce résumé souligne les faits saillants de notre enquête de 2017. L’enquête a été menée par l’entreprise de marketing Leger.

Lien à venir.

Enquête sur la sensibilisation à la maladie d’Alzheimer 2017. Leger, le 13 décembre 2017. Lisez la totalité des résultats de l’enquête. Nous avons interrogé plus de 1500 Canadiens au sujet de leurs perceptions de la discrimination et des jugements associés à la maladie d’Alzheimer et aux autres troubles neurocognitifs.

https://jevisaveclalzheimer.ca/

jevisaveclalzheimer.ca. Société Alzheimer 2020. Préparé dans le cadre du Mois de la sensibilisation à la maladie d’Alzheimer, ce microsite vous permet de lire les histoires de personnes atteintes d’un trouble neurocognitif, les familles et les proches aidants. Vous pouvez aussi en apprendre plus sur la discrimination et les jugements, et trouver la Société Alzheimer la plus proche de chez vous.