Les traitements potentiels pour les troubles neurocognitifs

Lecture en

Découvrez le processus rigoureux visant à obtenir un traitement potentiel contre la maladie d’Alzheimer ou un autre trouble neurocognitif approuvé et disponible pour le public.

Daughter giving comfort to her mother lying in bed.

Plus de traitements sont-ils en cours?

On entend parfois aux informations qu’un nouveau traitement potentiel contre la maladie d’Alzheimer ou un autre trouble neurocognitif a été découvert. Alors, pourquoi ce traitement n’est-il pas tout de suite disponible?

Par exemple, on a découvert que l’aducanumab ralentissait le déclin de la mémoire et des capacités de réflexion chez les adultes atteints de troubles neurocognitifs légers (TNL) pour autant qu’ils prennent des doses plus élevées de ce médicament. L’aducanumab agit en ciblant une protéine particulière dans le cerveau qui est impliquée (on ne sait pas encore exactement comment) dans la maladie d’Alzheimer.

Cependant, les traitements, y compris l’aducanumab, doivent tous faire l’objet d’essais cliniques et être approuvés au Canada avant que le médecin puisse les prescrire.

Avec chaque traitement potentiel, il est difficile de dire combien de temps prend le processus. Beaucoup de tests sont nécessaires pour valider les effets d’un médicament, ce qui peut entraîner un temps d’attente de plusieurs années ou plus, avant qu’il ne soit approuvé pour le public… en supposant que les tests soient concluants.

Bien que cela puisse sembler long, sachez que les tests assurent aussi que le traitement potentiel ne fasse pas plus de mal que de bien.

Les essais cliniques. À quoi servent-ils?

Un essai clinique permet d’examiner les effets d’un médicament expérimental qui est administré à un groupe de participants qui se portent volontaires.

Ces personnes répondent à certains critères définis pour le traitement. Par exemple, un médicament potentiel pour combattre les pertes de mémoire sera testé chez les personnes qui présentent ce symptôme.

Lorsqu’un médicament pouvant potentiellement traiter les troubles neurocognitifs arrive au stade des essais cliniques, il est prêt à être testé auprès de participants, même s’il existe encore des risques associés aux effets secondaires.

Un essai clinique concluant permet de faire avancer la recherche et nous rapproche de meilleurs traitements contre les troubles neurocognitifs, et possiblement un remède. Même si l’essai clinique échoue, nous approfondissons notre compréhension des troubles neurocognitifs en découvrant ce qui ne fonctionne pas.

Si participer à un essai clinique vous intéresse, vérifiez si une étude est menée près de chez vous.

Comment les médicaments sont-ils approuvés au Canada?

Il incombe à la Direction des produits thérapeutiques (DPT) de s’assurer que tous les médicaments utilisés par le public soient de haute qualité, sûrs et efficaces contre des maladies particulières.

Cette responsabilité vise à s’assurer que les entreprises pharmaceutiques ont testé les médicaments qu’elles souhaitent introduire sur le marché et que le public soit protégé à chaque étape de l’élaboration du médicament. Un historique des essais cliniques concluants augmentera la probabilité d’approbation d’un médicament.

La DPT relève de la Direction générale des produits de santé et des aliments (DGPSA), qui relève elle-même de Santé Canada, l’agence gouvernementale responsable d’aider les Canadiens à préserver et améliorer leur santé.