La discrimination et préjugés contre les troubles neurocognitifs

Lecture en

La discrimination est l’un des obstacles les plus importants que doivent affronter les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’un autre trouble neurocognitif pour vivre pleinement leur vie avec dignité et respect. Aidez-nous à combattre la discrimination et les jugements; apprenez-en plus sur leurs effets et prenez des mesures pour réduire leur impact.

Marilyn Taylor talking

Qu’est-ce que la discrimination à l’égard des personnes atteintes d’un trouble neurocognitif?

  • La discrimination à l’égard des personnes atteintes d’un trouble neurocognitif regroupe toute attitude négative ou comportement discriminatoire contre les personnes atteintes d’un trouble neurocognitif, uniquement parce qu’elles sont atteintes de l’une ou l’autre de ces maladies.
  • Lorsque des maladies sont aussi prévalentes que les troubles neurocognitifs, mais aussi mal comprises, les fausses croyances peuvent rapidement se propager. Si on ne les endigue pas, elles alimentent les attitudes discriminatoires contre les personnes atteintes d’un trouble neurocognitif, et réduisent ainsi leur qualité de vie.
  • Ces attitudes s’étendent aussi aux familles et aux proches aidants.
  • La triste réalité est que toute personne atteinte d’un trouble neurocognitif a une grande chance de faire l’objet de discriminations même si ces maladies peuvent toucher n’importe qui. Personne n’est immunisé contre les risques de troubles neurocognitifs, et il n’existe aucun remède ni traitement pouvant garantir la prévention.
  • Les personnes atteintes d’un trouble neurocognitif n’ont pas choisi d’avoir l’une ou l’autre de ces maladies, et elles n’aiment certainement pas être ignorées, ou « étiquetées » à cause de leur diagnostic.

Découvrez-en plus au sujet des mythes et des réalités des troubles neurocognitifs.

Les multiples facettes de la discrimination

La discrimination peut avoir un impact négatif sur la vie des personnes atteintes d’un trouble neurocognitif, les familles et les proches aidants :

  • Le manque de sensibilisation à l’égard des troubles neurocognitifs
  • Les suppositions préjudiciables et erronées
  • Les propos négatifs
  • Le rabaissement et les plaisanteries
  • Le manque de soutien après le diagnostic
  • La discrimination par association
  • La perte de l’estime de soi

À quoi ressemble la discrimination à l’égard des personnes atteintes d’un trouble neurocognitif?

Les personnes atteintes d’un trouble neurocognitif sont discriminées en ce moment même

Même si plus d’un demi-million de Canadiens sont atteints d’un trouble neurocognitif, bon nombre d’entre eux se sentent exclus, ignorés et traités différemment à cause de quelque chose qui échappe à leur contrôle.

Si vous connaissez une personne atteinte d’un trouble neurocognitif, il est probable qu’elle ait subi une discrimination qu’elle n’aurait pas vécue si elle n’avait pas été atteinte.

Malheureusement, bien que la plupart des Canadiens reconnaissent que les troubles neurocognitifs sont des maladies graves et que les personnes atteintes ont tendance à être discriminées, les attitudes qui renforcent la discrimination sont encore répandues.

Découvrez-en plus sur comment les Canadiens perçoivent les troubles neurocognitifs.

Combattons ensemble l’impact de la discrimination

Les changements positifs commencent par l’information. Lorsqu’on connaît les faits derrière les troubles neurocognitifs, on peut remettre en cause les suppositions et les fausses croyances lorsqu’elles se manifestent. En faisant part de vos connaissances, vous pouvez réduire l’impact négatif de la discrimination à l’égard des personnes atteintes d’un trouble neurocognitif, des familles et des proches aidants.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour en apprendre plus sur les mesures que vous pouvez adopter pour combattre la discrimination; vous pouvez autrement continuer de dérouler cette page pour découvrir les nombreuses initiatives permettant de réduire la discrimination à l’égard des personnes atteintes d’un trouble neurocognitif au Canada.

10 manières très simples de combattre la discrimination à l’égard des personnes atteintes d’un trouble neurocognitif.

Les personnes atteintes d’un trouble neurocognitif partagent leurs expériences

Il n’existe aucune meilleure manière de savoir ce qu’est la discrimination que de l’entendre de la bouche des personnes qui l’ont vécue directement.

En Janvier, la Société Alzheimer soutient le Mois de la sensibilisation à la maladie d’Alzheimer. Nous vous encourageons à vous rendre à jevisaveclalzheimer.ca pour lire les histoires de personnes atteintes d’un trouble neurocognitif, de familles et de proches aidants. Laissez-les vous aider à comprendre ce que c’est d’être atteint d’un trouble neurocognitif et d’affronter la discrimination et les jugements.

Découvrez-en plus au sujet du Mois de la sensibilisation à la maladie d’Alzheimer.

Le Canada doit en faire plus pour combattre la discrimination

La discrimination ne se produit pas uniquement à l’échelle personnelle. Les attitudes négatives et les comportements discriminatoires peuvent aussi être renforcés à un niveau systémique.

C’est pourquoi il est important que les Canadiens soutiennent la toute première stratégie nationale sur la démence, qui prend des mesures concrètes pour éliminer la discrimination et soutenir des collectivités amies des personnes atteintes d’un trouble neurocognitif partout au pays.

Une stratégie efficace entièrement financée améliorera aussi les normes de soins prodigués aux personnes atteintes d’un trouble neurocognitif. C’est particulièrement important pour les personnes atteintes qui suivent un traitement en hôpital et dans les établissements de soins de longue durée.

Découvrez-en plus sur la stratégie nationale sur la démence du Canada.

Les personnes atteintes d’un trouble neurocognitif ont le droit de ne pas être discriminées.

La Société Alzheimer a travaillé avec des personnes atteintes d’un trouble neurocognitif pour lancer la toute première Charte canadienne des droits des personnes atteintes de maladies neurodégénératives.

Parmi les sept droits explicites de la Charte, le premier est celui de ne pas subir de discrimination, quelle que soit sa forme.

Découvrez-en plus au sujet de la Charte canadienne des droits des personnes atteintes de maladies neurodégénératives.

Nous devons dès à présent bâtir un Canada ami des personnes atteintes d’un trouble neurocognitif

How can we include people with dementia in our community? (Comment inclure les personnes atteintes d’un trouble neurocognitif dans nos communautés?) Freedem Films, 2013. Si vous avez reçu un diagnostic de trouble neurocognitif, vous avez besoin d’une communauté inclusive et amicale. Cette vidéo a été créée par la Dre Sabina Brennan du Trinity College Dublin et Trinity Brain Health. La permission d’utiliser cette vidéo a été accordée par Trinity Brain Health, qui s’en réserve tous les droits.

Jim's Story - Dementia Friendly Communities(l’histoire de Jim – Des communautés amies des personnes atteintes d’un trouble neurocognitif) Ville de Vancouver, le 29 septembre 2015. La Ville de Vancouver travaille en collaboration avec la Société Alzheimer pour bâtir des communautés amies des personnes atteintes d’un trouble neurocognitif. Jim Mann, qui est atteint d’un trouble neurocognitif depuis huit ans, nous explique son expérience (en anglais).

World Alzheimer Report 2012: Overcoming the stigma of dementia.  Alzheimer’s Disease International (ADI). (rapport mondial sur la maladie d’Alzheimer : vaincre la discrimination associée aux troubles neurocognitifs). Ce rapport (en anglais) souligne 10 recommandations clés pour vaincre la discrimination associée aux troubles neurocognitifs. Il fournit également les résultats d’une enquête mondiale sur la discrimination menée avec des personnes atteintes d’un trouble neurocognitif et des proches aidants.

La discrimination et les préjugés : quels sont-ils?

La discrimination et les jugements blessent non seulement les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’un autre trouble neurocognitif, ils découragent également les familles de se confier aux autres ou d'obtenir le soutien nécessaire. Découvrez sur cette page comment reconnaître la discrimination à l’égard des personnes atteintes d’un trouble neurocognitif.

En savoir plus
""

#jevisaveclalzheimer

Prenez un moment pour faire connaissance de quelques-unes des personnes qui ont généreusement accepté de vous raconter leur expérience. Lisez leur histoire. Découvrez leur vie. Puis, voyez comment agir.

En savoir plus
Mon espoir pour l'avenir? Plus de soins, de compassion et une plus grande compréhension.

La stratégie nationale sur la démence du Canada

Le 17 juin 2019, le gouvernement du Canada a dévoilé la toute première stratégie sur la maladie d’Alzheimer et les autres troubles neurocognitifs du pays : Une stratégie sur la démence pour le Canada : Ensemble, nous y aspirons. Apprenez-en plus sur cette stratégie sur cette page, ce qu’elle signifie pour les Canadiens et pourquoi elle doit être intégralement financée.

En savoir plus
Votre guide pour la stratégie nationale sur la démence du Canada

Canada proche allié Alzheimer

D'ici la fin de la décennie, près d'un million de Canadiens vivront avec la maladie d’Alzheimer. L'impact de cette maladie est et continuera de se faire sentir par-delà les frontières, toutes cultures et tous secteurs confondus. Nous devons agir dès à présent et construire un Canada proche allié Alzheimer.

En savoir plus
Retail worker having a happy conversation with a senior couple.