Le cannabis et le traitement des troubles neurocognitifs

Lecture en

Bien que des études prometteuses sur les effets du cannabis soient en cours, il n’existe actuellement aucune preuve sur l’utilité du cannabis pour traiter ou prévenir la maladie d’Alzheimer.

Researcher examining cannabis.

Lisez l’intégralité de notre énoncé de position sur le cannabis et le traitement de la maladie d’Alzheimer.

Contexte

Le cannabis (ou marijuana) utilisé à des fins récréatives est légal au Canada depuis le 17 octobre 2018.

Avant cette date, l’utilisation du cannabis à des fins médicales n’était légale que si vous aviez l’autorisation d’un fournisseur de soins de santé et que vous étiez enregistré auprès d’un producteur agréé, ou auprès de Santé Canada.

Santé Canada a depuis actualisé son site avec des informations concernant l’accès au cannabis à des fins médicales.

Qu’est-ce que le cannabis?

  • Le cannabis est une plante aussi connue sous le nom de marijuana. Elle renferme divers composés chimiques, les cannabinoïdes. Le plus connu d’entre eux est le tétrahydrocannabinol (THC), le composé principalement responsable des effets psychoactifs de la drogue (la sensation de « planer »). Les scientifiques ont identifié plus de 70 cannabinoïdes différents dans le cannabis, chacun exerçant divers effets sur le corps.
  • Les cannabinoïdes existent aussi à l’état naturel dans le corps humain (les endocannabinoïdes); ils peuvent aussi être produits de manière synthétique. Par exemple, le nabilone est un cannabinoïde synthétique utilisé pour traiter les nausées et les vomissements graves provoqués par la chimiothérapie.

Comment le cannabis affecte-t-il le cerveau?

  • Les cannabinoïdes présents dans le cannabis interagissent avec un réseau de récepteurs cellulaires dans le corps humain, le système endocannabinoïde. Ce système a pour fonction d’interagir avec les endocannabinoïdes présents à l’état naturel. Ces derniers jouent un rôle pour réguler diverses fonctions corporelles.
  • Les récepteurs cannabinoïdes sont présents dans la plupart des tissus et des organes, mais ils sont particulièrement nombreux dans le cerveau. Lorsque le cannabis est consommé que ses cannabinoïdes agissent sur ces récepteurs, ils altèrent la libération d’éléments neurochimiques présents dans le cerveau qui changent à leur tour la manière dont les cellules cérébrales communiquent les unes avec les autres. Cette réaction affecte divers processus dans le corps, y compris la douleur, l’humeur, la mémoire et l’apprentissage.

La recherche sur le cannabis et la maladie d’Alzheimer

  • Les chercheurs ont encore beaucoup à apprendre sur les effets à long terme du cannabis sur le cerveau. Certaines études démontrent que l’utilisation à long terme du cannabis est associée à des problèmes de mémoire.
  • Quelques essais cliniques ont dévoilé que le cannabis pouvait aider à gérer des symptômes comportementaux chez les personnes atteintes d’un trouble neurocognitif, y compris l’agitation et l’agression, mais uniquement dans certains cas.
  • D’autres essais se sont penchés sur les effets des cannabinoïdes (y compris le THC et le nabilone synthétique) sur les symptômes comportementaux, mais plus d’études sont nécessaires.
  • Le Programme de recherche de la Société Alzheimer a financé des recherches portant sur la manière dont les endocannabinoïdes affectent l’humeur et l’anxiété des personnes atteintes d’un trouble neurocognitif, et sur comment le nabilone peut traiter l’agitation des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Notre position

Bien que des études prometteuses sur les effets du cannabis soient en cours, il n’existe actuellement aucune preuve concernant l’utilité du cannabis pour traiter ou prévenir la maladie d’Alzheimer.

En fait, certaines recherches indiquent même qu’une consommation à long terme du cannabis pourrait être nocive et entraîner des problèmes de mémoire.

Si vous avez la maladie d’Alzheimer ou une autre forme de trouble neurocognitif et que vous avez des questions au sujet du cannabis, la Société Alzheimer vous recommande de consulter votre médecin de famille ou un autre fournisseur de soins de santé.

Plus de liens et de ressources utiles

https://archive.alzheimer.ca/sites/default/files/files/national/position-statements/cannabis%20and%20the%20treatment%20of%20dementia.pdf

Le cannabis et le traitement des troubles neurocognitifs Société Alzheimer du Canada, 2018. L’intégralité de notre énoncé de position à ce sujet.

http://alzheimersocietyblog.ca/fr/le-cannabis-et-les-maladies-cognitives-clarifions-les-choses/

Le cannabis et les troubles neurocognitifs : clarifions les choses. Société Alzheimer du Canada, 2018. Ce blogue se penche sur le potentiel des cannabinoïdes à réduire l’agitation chez les personnes atteintes d’un trouble neurocognitif. Auteure : Dre Krista Lanctôt, PhD, professeure au département de psychiatrie et de pharmacologie et de toxicologie à l’Université de Toronto et scientifique principale au Hurvitz Brain Sciences Research Program au Sunnybrook Health Sciences Centre.

https://brainxchange.ca/Public/South-East-Knowledge-Exchange-Network/SEKEN-Archived-Webinars/2019/Cannabis-and-Dementia-Weeding-through-the-Evidenc.aspx

Cannabis and dementia: Weeding through the evidence. brainXchange, 2019. Ce webinaire (en anglais) explique la logique à l’œuvre derrière l’utilisation des cannabinoïdes pour traiter l’agitation des personnes atteintes d’un trouble neurocognitif; il présente les résultats des derniers essais portant sur l’utilisation d’un cannabinoïde pour traiter l’agitation. Présentation : Dre Krista Lanctôt, PhD, professeure au département de psychiatrie et de pharmacologie et de toxicologie à l’Université de Toronto et scientifique principale au Hurvitz Brain Sciences Research Program au Sunnybrook Health Sciences Centre.

https://www.canada.ca/en/health-canada/topics/accessing-cannabis-for-medical-purposes.html

Accéder à du cannabis à des fins médicales. Santé Canada. Cette page du gouvernement du Canada présente des informations détaillées sur la règlementation passée et en vigueur en matière de cannabis; comment s’en procurer à des fins médicales auprès d’un producteur autorisé et comment faire la demande pour produire du cannabis à vos propres fins médicales.