Les stades de la maladie d'Alzheimer

Lecture en

La maladie d’Alzheimer se décrit généralement par des stades qui indiquent la gravité des symptômes. Découvrez-les sur cette page, du stade léger à la fin de vie.

Senior man wearing a kippah.

Pour aider à combattre les symptômes de la maladie d’Alzheimer et repousser sa progression au stade avancé, il est important de diagnostiquer la maladie le plus tôt possible. Si vous craignez d’être atteint de la maladie d’Alzheimer, découvrez ici comment obtenir un diagnostic.

À ce jour, la maladie d’Alzheimer est incurable et son évolution est irréversible. Cependant, les options de traitement actuelles et l’adoption de saines habitudes pour préserver la santé du cerveau peuvent souvent ralentir son évolution de façon significative.

La progression, stade par stade

  • La maladie d’Alzheimer est une maladie du cerveau qui se caractérise par une dégénérescence progressive des cellules du cérébrales.
  • La maladie d’Alzheimer suit généralement certains stades qui s’accompagnent de différents changements dans la vie de la personne atteinte ainsi que dans la vie des membres de sa famille.
  • Parce que la maladie affecte chaque personne différemment, les symptômes, l’ordre de leur apparition et la durée de chacun d’eux varient selon la personne.
  • Dans la plupart des cas, la maladie d’Alzheimer progresse lentement.

Pour en savoir plus, lisez notre fiche d’information qui vous décrit sommairement la progression de la maladie stade par stade.

Le stade léger

Le stade léger : ce stade touche des personnes de tous les âges qui présentent des déficits légers dû aux symptômes de la maladie.

Les symptômes courants comprennent :

  • Pertes de mémoire ;
  • Difficultés à apprendre de nouvelles choses et à suivre des conversations ;
  • Difficultés de concentration, ou une capacité d’attention limitée ;
  • Changements d’humeur, y compris l’apathie et la dépression ;
  • Problèmes légers de coordination.

Ces symptômes pourraient ne pas être évidents au début. La personne au stade léger de la maladie conserve beaucoup de ses capacités fonctionnelles et elle pourrait ne pas avoir besoin d’aide ou ne pas en demander. Cependant, les problèmes pourraient commencer à être récurrents : la personne pourrait éprouver des difficultés à s’acquitter d’une tâche à laquelle elle était normalement habituée au travail.

La personne peut se rendre compte de ces changements et en parler à d’autres personnes. Elle peut aussi prendre des mesures pour prévoir ses soins futurs et ses finances.

Pour en savoir plus, lisez notre fiche d’information sur Le stade léger.

Le stade modéré

Au stade modéré, on observe un déclin accru des facultés cognitives et fonctionnelles de la personne atteinte. Ce stade semble souvent le plus long, et toutes les personnes touchées auront besoin d’aide et de soutien.

La mémoire et les autres facultés cognitives continuent de se détériorer, bien que de nombreuses personnes soient encore conscientes de leur état.

Pour les familles et les proches aidants, c’est à ce moment que :

  • Leur implication dans les soins augmente fortement ;
  • Le placement de la personne atteinte dans un établissement de soins de longue durée pourrait être envisagé pour la première fois ;
  • Les programmes et les services dans votre communauté peuvent être d’une aide précieuse. Ils vous offriront en effet un soutien sous la forme de programmes de jour pour adultes, des programmes de répit et bien plus encore.

Pour en savoir plus, lisez notre fiche d’information sur Le stade modéré.

Le stade avancé

Le stade avancé de la maladie d’Alzheimer est également appelé le « stade grave ».

À ce stade, la personne atteinte finit par être incapable de communiquer verbalement ou de prendre soin d’elle. La communication non verbale est de plus en plus importante.

Les symptômes courants comprennent :

  • Troubles de mémoire graves, des difficultés à traiter les nouvelles informations et se repérer dans l’espace et le temps ;
  • Incapacité à prononcer des paroles intelligibles ;
  • Perte des fonctions de base telles que manger, marcher et utiliser les toilettes sans se faire aider.

Des soins pourraient être nécessaires en tout temps. À ce stade, il est vital pour les familles et les proches aidants de continuer à soutenir la personne atteinte pour lui assurer la meilleure qualité de vie possible.

Pour en savoir plus, lisez notre fiche d’information sur Le stade avancé.

La fin de vie

Au cours des derniers mois, les facultés cognitives et physiques de la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer déclineront fortement. Elle aura besoin de soins 24 heures sur 24.

Lorsque la mort approche, les efforts se recentrent sur les soins palliatifs et le réconfort. Il est toutefois vital de respecter les souhaits de la personne, comme elle l’aurait voulu.

Comme dans le cas d’une personne atteinte d’une maladie au stade terminal, il convient de s’occuper de ses besoins spirituels, émotionnels et physiques avec la plus grande attention pour qu’elle se sente le plus à l’aise le moment venu.

Les besoins des personnes atteintes d’un trouble neurocognitif en fin de vie sont uniques et exigent des attentions particulières. Pour en savoir plus, consultez notre section à ce sujet ou lisez notre fiche d’information sur Les soins en fin de vie.

Soins en fin de vie

Les besoins des personnes atteintes de l’Alzheimer ou d’une maladie apparentée en fin de vie sont uniques et nécessitent une attention particulière. Cette section est pour vous aider à vous préparer à la fin de vie, prendre certaines décisions difficiles auxquelles vous ferez face, et affronter le deuil et la perte que vous pourriez éprouver.

En savoir plus
Senior man in deep thought.