Participer à la recherche

Lecture en

Découvrez sur cette page les études cliniques en cours et comment vous pouvez vous impliquer pour faire avancer la recherche sur la maladie d’Alzheimer et les autres troubles neurocognitifs au Canada.

Two seniors in a library.

Vous êtes chercheur et souhaitez afficher votre étude ici? Rendez-vous sur notre page portant sur la recherche de participants.

Participer à une étude en cours

Le Portail de la recherche de la Société Alzheimer permet de mettre en relation les chercheurs et les Canadiens qui cherchent à participer à des études. Cette initiative aidera à faire progresser les études canadiennes sur la maladie d’Alzheimer et les autres troubles neurocognitifs.

Pour vous impliquer dans une étude en particulier, veuillez vous reporter aux coordonnées figurant dans la description des études ci-dessous.

Au Canada

  • On recherche, pour un groupe de discussion en ligne/par téléphone, des proches aidants de personnes vivant avec un trouble neurocognitif et ou des partenaires de soins amis/membres de la famille (y compris des personnes actuellement partenaires de soins ou qui l’ont été au cours des deux dernières années). Les personnes de divers horizons sont encouragées à participer. Le recrutement se termine le 31 janvier 2022.
  • On recherche, pour un sondage en ligne, des proches aidants informels (conjoint, enfant, voisin, etc.) qui prennent soin d’une personne ayant reçu un diagnostic confirmé de trouble neurocognitif depuis au moins les deux dernières années. Le recrutement se termine le 31 janvier 2022.
  • On recherche, pour un sondage en ligne, des personnes souhaitant expliquer leurs expériences avec les soins de longue durée. Le recrutement se termine le 31 janvier 2022.
  • On recherche, pour une entrevue par téléphone, des personnes qui prennent soin d’une personne atteinte d’un trouble neurocognitif qui a récemment reçu son congé de l'hôpital et qui est revenu à la maison, ainsi que des prestataires de soins et d’autres professionnels de la santé qui prodiguent des soins et du soutien aux personnes atteintes d’un trouble neurocognitif. Le recrutement se termine le 22 juin 2022.
  • On recherche, pour une étude centrée sur des activités d’apprentissage, des adultes qui vivent avec un trouble neurocognitif rare (ou à début précoce) qui soutiennent une personne atteinte d’un trouble neurocognitif rare (ou à début précoce) ou qui travaillent dans le milieu ou s’intéressent à titre professionnel aux troubles neurocognitifs rares ou d’apparition précoce. Le recrutement se termine le 31 decembre 2024.

Nouvelle-Écosse

  • On recherche, pour une étude en ligne et par téléphone, des personnes atteintes d’un trouble neurocognitif et/ou leur proche aidant qui ont récemment (au cours des deux dernières années) été hospitalisées dans un hôpital en Nouvelle-Écosse. Le recrutement se termine le 31 mars 2022.
  • On recherche, pour une enquête par téléphone, en ligne et sur papier, des adultes atteints d’un trouble neurocognitif qui vivent dans la communauté; des membres des familles, des partenaires de soins, ou des proches aidants de personnes vivant avec un trouble neurocognitif dans la communauté; des professionnels de la santé de Santé Nouvelle-Écosse (S.N.-É.) qui prodiguent des soins à des personnes atteintes d’un trouble neurocognitif; et/ou un membre du service à la clientèle de la Société Alzheimer de la Nouvelle-Écosse. Le recrutement se termine le 30 juin 2022.

Ontario

  • On recherche, pour une entrevue en ligne/par téléphone, toute personne vivant avec un trouble neurocognitif et son partenaire de soins principal vivant en Ontario. Le recrutement se termine le 18 mars 2022.
  • On recherche, pour un questionnaire et une entrevue en ligne/par téléphone, des proches aidantes informelles. Le recrutement se termine le 31 mars 2022.
  • On recherche, pour une étude basée sur une discussion et des questionnaires, des professionnels de la santé, y compris du personnel des maisons de retraite et des centres d’hébergement, du personnel infirmier, des médecins et des travailleurs sociaux. Le recrutement se termine le 1er juillet 2022.
  • On recherche, pour une étude en ligne, des adultes d’au moins 60 ans. Les personnes ayant reçu un diagnostic de trouble neurocognitif ou autre (voir le lien pour la liste complète) ne peuvent pas participer à cette étude. Le recrutement se termine le 1er septembre 2022.
  • On recherche, pour une étude observationnelle à domicile, des adultes vivant avec une maladie neurodégénérative (comme la maladie d’Alzheimer, ou un trouble cognitif léger) OU qui vivent avec les conséquences d’un AVC, OU qui vivent de manière autonome sans diagnostic de maladie neurodégénérative. Le recrutement se termine le 10 mars 2023.

Québec

  • On recherche, pour une expérience basée sur des tâches informatisées, des adultes atteints d’un trouble cognitif léger possiblement ou probablement atteints de la maladie d'Alzheimer au stade précoce et qui n’ont pas d’autre maladie neurologique ou neuropsychologique. On recherche également pour cette étude des adultes d’au moins 65 ans qui n’ont pas de maladie neurologique ou neuropsychologique pour le groupe témoin. Le recrutement se termine le 21 juillet 2024.

Saskatchewan

  • On recherche, pour un entretien par téléphone, des adultes atteints d’un trouble neurocognitif ou qui sont proches aidants d’une personne atteinte, et qui résident dans les communautés du sud-est de la Saskatchewan ainsi que dans les régions où se trouvent des cliniques de la mémoire RaDAR (Kipling, Weyburn, Bengough, Radville et Carlyle). Le recrutement prend fin le 12 septembre 2022.
  • On recherche, pour une entrevue virtuelle et un programme de 10 semaines, des adultes qui participent au programme Méninges-action (Minds in Motion) en Saskatchewan (virtuel ou en présentiel). Le recrutement se termine le 2 octobre 2022.
  • On recherche, pour une entrevue virtuelle d’une heure, des adultes actuellement proches aidants ou endeuillés d’un résident d’un établissement de soins de longue durée de la Saskatchewan pendant la pandémie. Le recrutement se termine le 31 décembre 2022.

Participer à un essai pharmaceutique ou clinique

Les essais pharmaceutiques et cliniques ne sont pas inclus dans le Portail de recherche de la Société Alzheimer. Vous trouverez ces études en vous rendant à ClinicalTrials.gov (en anglais).

Don de cerveau pour la recherche

Pour plus d’information sur le don de tissus du cerveau pour la recherche au Canada, communiquez avec :

The Maritime Brain Tissue Bank

Sir Charles Tupper Building
Faculty of Medicine, Dalhousie University
Halifax, Nova Scotia B3H 4R2
Pour renseignements : Andrew Reid au 902-494-4130
Site web : http://braintissuebank.dal.ca/tissue-donations/info-for-donors

Banque de cerveaux Douglas-Bell Canada (résidents du Québec)

Centre de recherche de l’Hôpital Douglas
6875, boulevard LaSalle
Arrondissement Verdun
Montréal, Québec H4H 1R3
Tél. : (514) 761-6131, poste 0 et demander la « Banque de cerveaux »
Site web : http://douglasbrainbank.ca

Nota : Les dons de cerveau à la Banque de cerveaux Douglas-Bell Canada sont actuellement limités à ceux des participants à des études de cohorte longitudinale, comme celles de la CIMA-Q (http://www.cima-q.ca/) et du CCNV (https://ccna-ccnv.ca/fr/).

Dispositions à prendre pour faire un don de cerveau

  1. Informez le médecin traitant que vous voulez faire une demande d’autopsie du cerveau et que vous voulez remplir le formulaire de consentement d’autopsie.
  2. Remplissez ce formulaire de la manière suivante :
    • Signalez qu’une autopsie du cerveau a été demandée;
    • Précisez par écrit que vous demandez également à faire un don à une banque de cerveaux;
    • Indiquez l’endroit où vous voulez que le don de cerveau soit envoyé : 1) Maritime Brain Tissue Bank ou 2) Banque de cerveaux Douglas-Bell Canada; et
    • Assurez-vous que le plus proche parent signe le formulaire de consentement.
  3. Le pathologiste de garde de l’hôpital doit être averti qu’une demande d’autopsie du cerveau a été demandée.
  4. Informez la banque de cerveaux qu’un don de cerveau sera fait après l’autopsie.
  5. À la suite de l’autopsie, le personnel de l’hôpital fera les arrangements nécessaires pour envoyer la moitié du cerveau à la banque de cerveaux qui a été choisie selon le formulaire de consentement de l’autopsie.

Veuillez noter

  • Certains hôpitaux ne pratiquent pas d’autopsies. Dans ce cas, le corps devra être envoyé dans un autre établissement. Il faudra alors informer l’hôpital où l’autopsie sera effectuée de la procédure à suivre, puisque cette étape initiale est une question d’ordre médical qui peut varier selon les hôpitaux.
  • La moitié du tissu cérébral sera conservé par l’hôpital afin de confirmer le diagnostic neuropathologique. Un rapport des résultats devrait être envoyé à la famille par l’entremise du médecin qui a demandé l’autopsie. Une copie devrait également être envoyée à la banque de cerveaux pour ses dossiers confidentiels.
  • Dans certaines provinces des frais peuvent être exigés pour une autopsie du cerveau. Nous vous recommandons de consulter votre médecin à cet effet.
  • Lorsque le donateur meurt à la maison ou dans un établissement de soins, des frais seront vraisemblablement exigés pour l’autopsie.

Funérailles

Il est important de mentionner qu’une autopsie du cerveau n’entrave pas le service funèbre. La procédure ne laisse généralement pas de cicatrice et la famille peut tenir des visites avec cercueil ouvert si elle le désire. Il faut prévoir une attente de 24 heures.

Pourquoi participer à la recherche?

La recherche clinique fait appel à des personnes volontaires pour étudier les effets sur la santé (pression artérielle, soulagement des symptômes, amélioration de la qualité de vie, ou autre) de l’exposition à un médicament ou à un nouveau comportement par exemple. Les connaissances acquises grâce à la recherche clinique contribuent à améliorer les moyens de prévenir, diagnostiquer et traiter une maladie.

Types d’études cliniques

Il existe deux types d’études cliniques qui pourraient peut-être vous intéresser.

Les essais cliniques

Dans le cadre de ces études, les effets d’une intervention expérimentale sont examinés. Ces interventions peuvent inclure de nouveaux médicaments, des appareils médicaux ou des modes de prestation des soins de santé, ou encore la mise en œuvre d’une initiative visant par exemple à modifier le comportement, comme un régime alimentaire ou un programme d’exercices.

Les personnes qui participent à un essai clinique peuvent être divisées en deux groupes, l’un soumis à l’intervention l’autre non, afin de comparer les résultats sur la santé entre les personnes de chacun des groupes.

Les études observationnelles

Ces études font appel à des entrevues ou à des tests. Ce qui les distingue principalement des essais cliniques, c’est que les participants ne sont pas soumis à une intervention expérimentale dans le cadre de l’étude.

Les risques et les avantages de la participation

La participation à un projet de recherche scientifique comporte des risques et des avantages, peu importe le type de recherches menées. Il est important d’en prendre conscience avant de participer à une étude de recherche.

Découvrez-en plus sur les études de recherche

Voici quelques liens pour vous renseigner sur les projets de recherche qui pourraient vous intéresser :

Plus de liens et de ressources utiles

Participer à la recherche. Société Alzheimer du Canada, juillet 2018. Cette fiche peut aider les personnes atteintes d’un trouble neurocognitif à décider si la participation à une étude de recherche leur convient ou non.

Liste de vérification des questions à poser avant de participer à un projet de recherche. Société Alzheimer du Canada, décembre 2016. Cette liste de vérification peut aider toute personne souhaitant participer à une étude de recherche à savoir à quoi s’attendre et comment s’y préparer.

Base de données sur les essais cliniques de Santé Canada. Santé Canada. Dernière mise à jour : juin 2016. Le public peut rechercher des informations sur les essais cliniques canadiens avec les médicaments pharmaceutiques et biologiques à usage humain, y compris savoir si un essai clinique répond aux exigences en matière de règlementation.

ClinicalTrials.gov. Bibliothèque nationale de médecin É.-U. Une base de données (en anglais) des études cliniques bénéficiant d’un financement public qui sont menées dans le monde.

The Consortium of Canadian Centres for Clinical Cognitive Research (C5R). Ce réseau de recherche sans but lucratif comprend plus d’informations (en anglais) sur la manière d’approuver les médicaments au Canada et sur comment participer à un essai clinique au Canada.

Trouver des participants pour votre étude

Vous pouvez par le biais du Portail de recherche de la Société Alzheimer vous mettre en contact avec des personnes vivant au Canada qui souhaitent apporter leur pierre à la recherche sur les troubles neurocognitifs… et participer à une étude comme la vôtre!

En savoir plus
Young woman greeting colleague.

Informations pour les chercheurs

Vous êtes un chercheur actuellement financé dans le cadre du Programme de recherche de la Société Alzheimer, ou vous souhaitez faire une demande de financement? Vous trouverez ici toutes les informations dont vous avez besoin.

En savoir plus
ASRP researcher Étienne Hébert-Chatelaine

À la rencontre du comité directeur du groupe consultatif

La Société Alzheimer du Canada estime que les personnes atteintes d’un trouble neurocognitif devraient avoir leur mot à dire concernant le travail qui a des conséquences sur elles. Nous souhaitons réunir des personnes de partout au pays pour qu’elles participent à la conversation en devenant membres du groupe consultatif.

En savoir plus
Le groupe consultatif présente la Charte canadienne des droits des personnes atteintes de maladies neurodégénératives.

Le Programme de recherche de la Société Alzheimer

Sur cette page, vous en découvrirez plus au sujet du Programme de recherche de la Société Alzheimer. Vous y découvrirez entre autres, les opportunités de financement pour les chercheurs, le moment du dépôt des demandes ainsi que quelques faits saillants concernant des recherches antérieures financées grâce au PRSA.

En savoir plus
Le Programme de recherche de la Société Alzheimer