La sclérose en plaques

Lecture en

La sclérose en plaques (« SP ») est une maladie inflammatoire imprévisible qui endommage le système nerveux central, y compris le cerveau. Ces dommages peuvent provoquer une large gamme de symptômes physiques et cognitifs.

rares9

Pour plus d’informations à ce sujet, consultez notre brochure téléchargeable facile à imprimer.

Aperçu

La sclérose en plaques (« SP ») est une maladie auto-immune imprévisible qui cause des lésions au système nerveux central (cerveau, moelle épinière et nerf optique).

Ces lésions peuvent provoquer une interruption ou altérer la communication entre le système nerveux central et d’autres parties du corps, et provoquer une grande variété de symptômes physiques et cognitifs.

Types

La SP se divise en plusieurs catégories de base, en fonction de l’évolution de la maladie de la personne.

Sclérose multiple rémittente récidive

La forme rémittente récurrente de la SP est diagnostiquée à environ 85 % des personnes atteintes. Elle se caractérise par des périodes imprévisibles, mais clairement définies, au cours desquelles les symptômes sont apparents (rechute). Les rechutes peuvent durer pendant des périodes variables (de quelques jours à plusieurs mois) et sont suivies par des périodes de rétablissement, ou « rémission », au cours desquelles de nombreuses fonctions reviennent.

Au fil du temps, la moitié des cas environ de SP rémittente récurrente évoluera vers un stade secondaire progressif, au cours duquel les périodes de rechute et de rétablissement disparaîtront, mais la maladie entraînera une détérioration progressive des capacités physiques.

Sclérose progressive primaire

Les personnes qui, dès le départ, accumulent les incapacités et font face à une exacerbation des symptômes reçoivent un diagnostic de SP progressive primaire.

 

Symptômes

Les personnes atteintes de SP peuvent éprouver un large éventail de symptômes tout au long de la maladie.

Symptômes généraux

On notera parmi ceux-ci :

  • perte de la vision;
  • faiblesse des membres;
  • troubles de l’équilibre;
  • difficulté à marcher; et
  • douleur chronique.

Changements survenant dans les capacités cognitives

Le dysfonctionnement cognitif affecte environ la moitié de toutes les personnes atteintes de SP. Les difficultés que ces personnes éprouvent comprennent généralement :

  • troubles de la mémoire à court terme;
  • difficultés à traiter rapidement l’information;
  • résolution de problèmes;
  • se rappeler de certains mots; et
  • planifier et réaliser des activités.

Désorientation visuospatiale

La désorientation visuospatiale peut être considérée comme un symptôme de cette maladie.

Si vous éprouvez des difficultés à vous situer par rapport à la Terre, votre environnement et aux objets qui vous entourent, vous pourriez vivre une désorientation visuospatiale.

Par exemple, vous pourriez voir un objet près de vous, mais le percevoir plus près ou plus loin qu’il ne l’est en réalité. Songez au rétroviseur de la voiture, où il est indiqué « les objets peuvent être plus proches qu’ils ne le semblent » : il s’agit d’une légère désorientation visuospatiale.

Autres symptômes

On notera par exemple des problèmes intestinaux, la fatigue, l’engourdissement, les tremblements et la dépression.

Diagnostic

Le diagnostic de la SP est difficile à établir en raison de l’absence d’un test unique. Le diagnostic de la SP est établi seulement lorsque les autres causes potentielles des symptômes ont été écartées.

Antécédents médicaux et examens

Votre médecin évaluera les modèles d’évolution et types de symptômes, vérifiera les antécédents médicaux et fera un examen neurologique pour aider à établir le diagnostic.

L’imagerie cérébrale (IRM)

La SP est une maladie auto-immune imprévisible qui cause des lésions au système nerveux central (cerveau, moelle épinière et nerf optique). L’imagerie cérébrale (IRM) est souvent utilisée pour détecter toute lésion au cerveau et à la moelle épinière.

Preuves de l’activité de la maladie

Le diagnostic de la SP doit confirmer que l’activité de la maladie est séparée dans le temps (les lésions sont apparues à différents moments) et dans l’espace (les lésions se retrouvent dans au moins deux régions distinctes du système nerveux central).

Tests particuliers

Des examens particuliers peuvent aider à identifier d’éventuelles anomalies du cerveau associées à la SP.

Ponction lombaire

Une ponction lombaire peut aider à découvrir, dans le liquide céphalo-rachidien, la présence (ou non) d’une protéine spécifique qu’on retrouve dans la SP. Une ponction lombaire peut aussi aider à éliminer d’autres maladies.

Tests potentiels évoqués

Un test potentiel évoqué peut être utilisé pour évaluer la fréquence des impulsions électriques produites dans le système nerveux d’une personne en réponse à des stimuli.

Facteurs de risque

Bien que la cause exacte de la SP ne soit pas connue, la recherche actuelle met de plus en plus en évidence l’interaction complexe de facteurs de risque environnementaux et possiblement génétiques. Ensemble, ces deux facteurs peuvent avoir une influence sur le risque de développer la SP, mais il existe un ensemble de causes qui restent encore à découvrir.

Les chercheurs examinent si certains facteurs de risque affectent la susceptibilité d’une personne à la SP, comme :

  • Le sexe et le genre
  • L’âge
  • Les antécédents familiaux
  • Les habitudes de vie

Traitement

Actuellement, il n’existe aucun moyen de guérir la SP.

Divers médicaments sont utilisés pour aider à ralentir l’évolution de la maladie, réduire les rechutes, diminuer la gravité des attaques et gérer certains des symptômes.

Approches thérapeutiques

Les approches thérapeutiques aident également les personnes atteintes de la SP à gérer efficacement les symptômes de leur maladie.

  • La thérapie physique et la réadaptation peuvent maintenir ou améliorer le fonctionnement physique tout au long de l’évolution de la maladie.
  • Le traitement peut également être axé sur la promotion d’un mode de vie sain grâce à une bonne alimentation, à l’exercice, aux soins personnels et au repos.

Plus d’informations et de ressources

La Société de la SP. La Société de la SP est l’organisme sans but lucratif principal au Canada qui se consacre à offrir des services aux personnes atteintes de sclérose en plaques et leur famille. Elle finance également la recherche pour trouver les causes et un remède curatif contre la SP.