Rester physiquement actif

Lecture en

Soyez actif! Votre bonne condition physique aide à garder votre cerveau en activité.

Mario kayaking.

Votre Société Alzheimer locale peut vous fournir plus d’exemples d’activités et d’idées pour vous aider à rester socialement actif. Voyez quels programmes et services sont offerts près de chez vous!

Découvrez l’histoire de Mario qui nous explique comment il chemine bien avec sa maladie.

Pour en apprendre plus sur comment bien cheminer avec un trouble neurocognitif, vous pouvez télécharger notre brochure Faites marcher votre cerveau pour une vie plus saine à l’attention des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et leur famille. Que vous soyez atteint de l’un ou l’autre trouble neurocognitif, ses conseils et stratégies pourront vous aider en cours de route.

Je remplis mes journées en faisant des activités que j’aime. Je nage environ une demi-heure, trois fois par semaine et je fais aussi du Tai Chi et du Qi Gong deux fois par semaine. L’exercice m’aide à rester physiquement en forme et ça exerce aussi mon cerveau. - Mario (photo ci-dessus), de Burnaby (Colombie-Britannique). Mario est atteint de troubles neurocognitifs mixtes (maladie cérébrovasculaire et maladie d’Alzheimer).

L’activité physique peut vous aider à vous sentir en meilleure forme, réduire votre stress et vous garder en bonne santé. Les exercices aident à prévenir les faiblesses musculaires et les complications de santé associées à l’inactivité.

L’activité physique encourage aussi une routine de jour normale et pourrait vous aider à améliorer votre humeur. Le type d’activité qui vous convient le mieux dépendra de votre niveau de forme physique, du niveau d’activité et de votre santé générale.

Vous pouvez faire des exercices de nombreuses manières! Pour Mario, cela veut dire faire du kayak, de la natation et des pratiques pour l’esprit comme le Tai Chi; il y a cependant, il y a de nombreuses autres activités que vous pouvez essayer et apprécier! Songez à ces conseils pour rester actif qui peuvent aussi vous aider à réduire votre risque d’être atteint d’un trouble neurocognitif :

Commencez là où vous le pouvez et fixez-vous des objectifs raisonnables.

Lorsque vous recevez votre diagnostic, ne vous asseyez pas dans un coin. Essayez de sortir et soyez aussi actif que possible. Dites à votre entourage que vous êtes encore compétent. Bill (photo) de Thunder Bay (Ontario). Bill est atteint de la maladie d’Alzheimer.

Si vous pensez avoir peu d’opportunités de faire des exercices physiques, commencez par ajouter quelques activités à votre routine quotidienne. Choisissez de vous rendre dans un magasin à pied plutôt que d’utiliser la voiture; montez les escaliers, plutôt que de prendre l’escalier mécanique ou l’ascenseur pour monter un ou deux étages.

Pensez « Activité », et non « Exercice ».

Choisissez des activités et des sports que vous aimez. L’activité physique ne vous semblera pas être une corvée ni une « tâche à rayer de la liste ».

Une fois que vous êtes lancé, visez au moins 150 minutes d’exercice modéré à vigoureux par semaine.

Exemples d’activités modérées : promener le chien, ou faire un tour à vélo. Exemples d’activités vigoureuses : la natation, ou la course. Si votre mobilité est réduite, essayez les activités qui peuvent vous aider à préserver votre équilibre et prévenir les chutes, comme le yoga ou le tai-chi.

Songez à l’aérobique!

Les exercices d’aérobie, comme la marche, la natation, la randonnée et la danse peuvent vous aider à garder votre bonne forme physique générale. De nombreux experts recommandent la marche comme l’une des formes les plus efficaces et sécuritaires des exercices d’aérobie.

Prévoyez vos activités physiques avec une personne que vous connaissez.

Vous aurez ainsi plus tendance à rester actif, tout en engrangeant en même temps les avantages de l’interaction sociale… une autre activité excellente pour le cerveau!

Plus de liens et de ressources utiles

https://archive.alzheimer.ca/sites/default/files/files/national/heads-up/heads_up_healthier_living_f.pdf

Faites marcher votre cerveau pour une vie plus saine. Société Alzheimer du Canada, août 2014. Cette brochure téléchargeable peut aider les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et les familles à choisir un mode de vie sain pour bien vivre avec la maladie. Les conseils et les stratégies contenus s’appliquent également aux personnes atteintes d’un autre type de trouble neurocognitifs.

http://www.phac-aspc.gc.ca/pau-uap/paguide/index.html

Être actif. Agence de la santé publique du Canada. Ce guide est conçu pour aider les Canadiens à améliorer leur santé, prévenir les maladies et vivre la vie au maximum.

Bien vivre avec un trouble neurocognitif

Un diagnostic de trouble neurocognitif ne signifie pas que votre vie est terminée. Cette section vous propose quelques stratégies pour bien cheminer avec votre maladie, ainsi que des conseils d’autres personnes atteintes d’un trouble neurocognitif.

En savoir plus
Nous voulons que le gens comprennent que la vie peut encore être bien remplie.