Les troubles neurocognitifs doivent être une priorité pour le prochain gouvernement

Canada
Lecture en

Le jour du vote est fixé au 20 septembre 2021. Quel que soit le parti qui formera le gouvernement, il est impératif que les troubles neurocognitifs demeurent une priorité. Il est temps de faire une différence et de demander à vos candidats ce que fait leur parti pour s’y attaquer.

Senior man holding the Canadian flag

Le point sur la situation

Plus d’un demi-million de Canadiens vivent avec un trouble neurocognitif aujourd’hui, et dans 10 ans, ce chiffre sera presque multiplié par deux. Pour chaque personne vivant avec un trouble neurocognitif, un partenaire de soins et un membre de la famille sont également affectés, car ils soutiennent leur proche tout au long de son parcours.

La Société Alzheimer soutient les personnes vivant avec un trouble neurocognitif, les familles et les proches aidants au moyen de programmes de soutien, de counseling et d’informations. Nous aidons à créer des liens pendant une période qui peut non seulement être difficile, mais aussi une source d’isolement. Nous investissons aussi dans les recherches sur les troubles neurocognitifs. Ces recherches qui se penchent sur des manières de prévenir, retarder, traiter et, un jour, guérir ces maladies permettent aussi d’offrir une meilleure qualité de vie aux personnes touchées.

Mais, nous ne pouvons pas continuer de répondre à la demande croissante de services et de nous concentrer sur des recherches révolutionnaires sur ces maladies sans qu’elles soient une priorité pour les Canadiens et notre gouvernement fédéral. C’est pourquoi nous vous demandons de voter en ayant les troubles neurocognitifs à l’esprit le 20 septembre.

Voici ce que vous devez savoir sur les troubles neurocognitifs à l’occasion des élections

Voici ce que vous pouvez faire

1. Discutez avec les candidats qui pourraient vous représenter dans le prochain gouvernement du Canada!

Que vous leur envoyiez une lettre, ou qu’ils sonnent à votre porte, assurez-vous qu’ils aient les troubles neurocognitifs à l’esprit en leur posant des questions comme :

  • « Comment les troubles neurocognitifs sont-ils une priorité pour votre parti? »
  • « Votre parti fera-t-il des troubles neurocognitifs une priorité en finançant intégralement la stratégie nationale sur la démence du Canada? »
  • « Votre parti fera-t-il des troubles neurocognitifs une priorité en augmentant l’investissement dans la recherche sur ces maladies? »
  • « Les personnes vivant avec un trouble neurocognitif seront-elles une priorité pour votre parti à mesure que le pays se rétablit de la pandémie? »

CONSEIL : Vous souhaitez savoir qui sont les candidats qui vous représenteront et représenteront votre district électoral? Consultez le site Web du Service d’information à l’électeur fd’Élections Canada. Vous pouvez chercher votre candidat par code postal, par région et par d’autres manières. Si vous cherchez à le contacter, vous y trouverez la liste des numéros de téléphone du bureau et l’adresse du site Web des candidats.

2. Découvrez-en plus sur les troubles neurocognitifs!

C’est non seulement le mois des élections… c’est aussi le Mois mondial Alzheimer! Découvrez les neuf choses que chaque personne au Canada devrait connaître à l’occasion du Mois mondial Alzheimer.

3. Affichez votre soutien!

Aidez d’autres personnes à en apprendre plus sur les troubles neurocognitifs à l’occasion des élections en faisant passer le mot. Suivez la Société Alzheimer du Canada sur Facebook, Twitter et Instagram et sensibilisez le public en aimant et en faisant circuler nos billets.

4. Dites-nous ce que vous entendez!

Un candidat vous a-t-il confié quelque chose? Entendez-vous d’autres personnes parler des troubles neurocognitifs? Dites-nous tout à [email protected]! Vous pouvez aussi nous dire ce que vous pensez!

Faites entendre votre voix! Dites à vos candidats que le Canada doit accorder la priorité aux personnes vivant avec un trouble neurocognitif.