Nos énoncés de position

Lecture en

Découvrez-en plus au sujet de la position et du point de vue de la Société Alzheimer du Canada sur un large éventail de préoccupations liées à la maladie d’Alzheimer et aux autres troubles neurocognitifs, aux personnes atteintes et aux proches aidants.

Société Alzheimer du Canada logo

Pour des renseignements sur ces énoncés de position, veuillez contacter [email protected].

Demandes anticipées d’aide médicale à mourir (AMM) pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’un autre trouble neurocognitif

Dernière mise à jour : Le 1er juin 2022

Énoncé succinct : La Société Alzheimer du Canada soutient le droit des personnes vivant avec un trouble neurocognitif à présenter une demande anticipée de mort médicalement assistée.

La Société Alzheimer respecte les droits de toutes les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’un autre trouble neurocognitif à défendre leurs propres intérêts, y compris celui visant à bénéficier de l’AMM, et cela par des demandes présentées à l’avance.

Le Canada a défini un cadre légal pour l’aide médicale à mourir (AMM), mais certains des critères d’éligibilité et des garanties de protection ne sont pas encore fixées. L’un de ces éléments est le cadre de travail entourant les demandes anticipées.

En vertu de la législation actuelle, une personne atteinte d’un trouble neurocognitif au stade avancé ne sera vraisemblablement pas légalement capable de donner son consentement à recevoir l’aide médicale à mourir. La capacité à faire une demande anticipée pourrait contourner ce problème. Le Comité mixte spécial sur l’aide médicale à mourir (AMAD) a repris son examen de l’AMM — y compris les demandes anticipées. L’AMM est un sujet complexe et plusieurs points de vue animent notre communauté. Le débat public et le cadre légal ont évolué, tout comme les positions de la Société Alzheimer du Canada.

Les personnes vivant avec un trouble neurocognitif doivent jouir des mêmes droits que tous les autres Canadiens — y compris de celui de recevoir un diagnostic en temps opportun; de participer à la planification préalable des soins; d’avoir accès à des soins de santé et à des soins palliatifs de haute qualité; et de faire une demande anticipée de mort médicalement assistée si elles le souhaitent. Les demandes anticipées constituent une option de traitement possible en fin de vie dans le cadre d’une planification préalable des soins.

Il est essentiel d’inclure les points de vue des personnes vivant avec un trouble neurocognitif en cas de changement à la législation ou à la politique — notamment, les décisions affectant leur santé et leur vie. Le respect de leurs droits fondamentaux, de leur dignité et de leur bien-être doit revêtir une importance capitale, quel que soit le stade de la maladie. Les personnes vivant avec un trouble neurocognitif ne doivent pas être exclues des droits dont jouissent les autres Canadiens à cause de leur diagnostic. Cela comprend l’accès aux soins en fin de vie et des options pour un soutien individualisé. La Société Alzheimer estime que les personnes vivant avec un trouble neurocognitif doivent être autonomes pour prendre des décisions concernant leurs soins — y compris pour faire une demande anticipée d’aide médicale à mourir.

Telechargez notre énoncé de position complet à ce sujet (PDF).

Découvrez-en plus.

Les auto-évaluations en ligne de la maladie d’Alzheimer et des autres troubles neurocognitifs

Dernière mise à jour : Le 26 mai 2014

Énoncé succinct : La maladie d’Alzheimer et les autres troubles neurocognitifs sont des maladies complexes du cerveau. Il faut faire appel à des professionnels de la santé pour établir leur diagnostic. Les personnes qui éprouvent des problèmes de mémoire et des difficultés à effectuer leurs activités et tâches quotidiennes doivent contacter leur fournisseur de soins de santé.

Telechargez notre énoncé de position complet à ce sujet (PDF).

Découvrez-en plus.

Le cannabis et le traitement de la maladie d’Alzheimer ou d’un autre trouble neurocognitif

Dernière mise à jour : Le 20 juillet 2018

Énoncé succinct : Bien que des études prometteuses sur les effets du cannabis soient en cours, il n’existe actuellement aucune preuve concernant l’utilité du cannabis pour traiter ou prévenir la maladie d’Alzheimer.

Telechargez notre énoncé de position complet à ce sujet (PDF).

Découvrez-en plus.

L’encéphalopathie à prédominance limbique TDP-43 liée à l’âge (LATE-NC)

Dernière mise à jour : Le 2 mai 2019

Énoncé succinct : La découverte de l’encéphalopathie à prédominance limbique TDP-43 liée à l’âge (LATE-NC) reflète la multiplication des différents troubles neurocognitifs et leur complexité. La Société Alzheimer a espoir que ces nouvelles découvertes traceront la voie menant à de nouveaux traitements qui ciblent les différentes formes de troubles neurocognitifs.

Telechargez notre énoncé de position complet à ce sujet (PDF).

Découvrez-en plus.

La participation active des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’un autre trouble neurocognitif

Dernière mise à jour : Le 17 août 2018

Énoncé succinct : La Société Alzheimer du Canada est d’avis que les personnes vivant avec la maladie d’Alzheimer ou un autre trouble neurocognitif souhaitent éclairer le travail qui impacte directement leur qualité de vie et leur bien-être.

La Société reconnaît le droit des personnes atteintes à s’impliquer activement dans le travail des organismes qui représentent leurs intérêts et qui accordent de l’importance à leur engagement.

Telechargez notre énoncé de position complet à ce sujet (PDF).

Découvrez-en plus.

La race et les troubles neurocognitifs au Canada

Dernière mise à jour : Le 5 octobre 2020

Énoncé succinct : À la Société Alzheimer du Canada, nous œuvrons pour changer la vie des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’un autre trouble neurocognitif. Nous devons cependant en faire plus pour combattre l'oppression systémique. 

Telechargez notre énoncé de position complet à ce sujet (PDF).

Découvrez-en plus.

L’utilisation de médicaments antipsychotiques pour traiter les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’un autre trouble neurocognitif dans les établissements de soins de longue durée

Dernière mise à jour : Le 7 juin 2017

Énoncé succinct : La Société Alzheimer recommande que les médicaments antipsychotiques ne soient utilisés qu’en dernier recours pour traiter les symptômes comportementaux et psychologiques de la maladie d’Alzheimer et des autres troubles neurocognitifs, particulièrement chez les adultes plus âgés. La Société encourage les professionnels de la santé de tous les environnements de soins à adopter une approche centrée sur la personne pour les soins dispensés aux personnes atteintes.

Telechargez notre énoncé de position complet à ce sujet (PDF).

Découvrez-en plus.

À notre sujet

Dans cette section, découvrez-en plus au sujet du rôle et des valeurs de la Société Alzheimer du Canada, y compris sur notre histoire de soutien aux Canadiens atteints de la maladie d’Alzheimer ou d’un autre trouble neurocognitif. Découvrez également l’impact que nous exerçons aujourd’hui et notre vision pour l’avenir.

En savoir plus
Société Alzheimer du Canada logo

Le coin des médias

Vous écrivez une histoire sur les troubles neurocognitifs ou un sujet connexe? Vous trouverez sur cette page nos coordonnées ainsi que des ressources utiles pour rédiger votre article!

En savoir plus
Young woman reading her phone.

Rapports annuels et financiers

En tant qu’organisme de bienfaisance enregistré, les états financiers et les rapports de la Société Alzheimer du Canada sont disponibles pour toute personne souhaitant les consulter.

En savoir plus
Senior man checking his phone.