Apprendre le contexte de la Charte

L’importance des droits de la personne pour les personnes atteintes d’une maladie cognitive

Les personnes atteintes d’une maladie cognitive jouissent des mêmes droits que n’importe qui d’autre, y compris de celui d’avoir le contrôle de leur propre vie. Cependant, avec le temps, ces maladies affectent leur capacité à prendre des décisions au sujet de leur vie de tous les jours, comme celles concernant leurs finances et leur santé.

Cela complique la tâche des personnes atteintes d’une maladie cognitive quand elles doivent se lever parce que leurs droits sont menacés. Elles doivent souvent faire face à des attitudes stigmatisantes et discriminatoires, basées sur leur diagnostic. Elles sont en outre vulnérables face aux généralisations hâtives, aux actions et aux décisions prises en leur nom.

Cependant, une approche aux maladies cognitives fondée sur les droits de la personne peut aider à aborder ce problème et à faire entendre la voix des personnes atteintes de l’une de ces maladies.

Qu’est-ce qu’une approche aux maladies cognitives fondée sur les droits de la personne?

Une approche fondée sur les droits de la personne signifie que les communautés et les personnes qui les composent reconnaissent les droits des personnes atteintes d’une maladie cognitive, les autonomisent et améliorent leur qualité de vie. Grâce à cette approche, ces personnes peuvent :

  • Recevoir des encouragements et des aides pour participer au développement de politiques et de pratiques axées sur les maladies cognitives.
  • Connaître et faire valoir leurs droits, particulièrement lorsqu’elles sentent qu’ils sont menacés.
  • Tenir les personnes et les organismes pour responsables du respect, de la protection et de la satisfaction de leurs droits.
  • Être rassurées que les services sanitaires, sociaux et civiques prennent en compte leurs besoins et leur proposent donc la plus haute qualité de soins possible.

Avec cette approche à l’esprit, les personnes atteintes d’une maladie cognitive ont travaillé conjointement avec la Société Alzheimer du Canada pour créer la Charte canadienne des droits des personnes atteintes de maladies neurodégénératives.

Qu’est-ce que la Charte canadienne des droits des personnes atteintes de maladies neurodégénératives?

Cette Charte de droits est un document évolutif et accessible qui protège et revendique les droits des personnes atteintes d’une maladie cognitive. Son objectif principal consiste à aider les personnes atteintes d’une maladie cognitive à comprendre et à défendre leurs droits.

De plus, la Charte propose un cadre de travail pour les responsables politiques, les services sanitaires et sociaux ainsi que pour d’autres organismes gouvernementaux permettant d’identifier les obstacles et mener les changements nécessaires pour améliorer l’expérience vécue des personnes atteintes d’une maladie cognitive et des aidants. Par exemple, la Charte peut éclairer la stratégie nationale sur les maladies cognitives en cours d’élaboration.

De plus, les organismes dont le travail impacte les personnes atteintes d’une maladie cognitive utiliseront la Charte pour s’assurer que ces personnes reçoivent les mêmes services de haute qualité que ceux offerts aux autres pour leur permettre de jouir de la meilleure qualité de vie possible.

Finalement, la Charte est importante pour tous les Canadiens atteints d’une maladie cognitive, quel que soit l’endroit où ils vivent, le stade de la maladie ou quels que soient les services auxquels ils ont accès.

Plus d’informations et de ressources

Senior man in checkered shirt smilingSenior woman in blue shirt smilingSenior man with glasses smilingMiddle-aged woman in striped shirt smilingOlder couple smiling togetherSenior man in green shirt smilingSenior woman in yellow shirt smilingMiddle-aged woman in dark shirt smiling

Last Updated: 09/06/2018