La Société Alzheimer du Canada se réjouit de l’engagement des pays du G8 à travailler ensemble pour faire face à la crise imminente de l’Alzheimer et des maladies apparentées

Le 11 décembre 2013, les ministres de la Santé des pays du G8 ont été invités par le premier ministre de la Grande-Bretagne et président actuel du Groupe des huit, M. David Cameron, à participer à un sommet spécial consacré à l’Alzheimer et aux maladies apparentées. Mme Mimi Lowi-Young, chef de la direction de la Société Alzheimer du Canada, a été invitée par M. Cameron.

Ce sommet a permis d’attirer l’attention de la communauté internationale sur l’impact qu’aura cette crise sur la société. Son objectif était d’apporter une réponse mondiale à l’Alzheimer et aux maladies apparentées en soutenant davantage la recherche, l’innovation et les partenariats. Au nombre des participants figuraient des chercheurs chevronnés, des chefs de file de l’industrie et des représentants de divers gouvernements, du milieu universitaire, de l’Organisation de coopération et de développement économiques, et de l’Organisation mondiale de la Santé.

Au terme des discussions qui ont duré toute la journée, les ministres du G8 ont rendu publique une déclaration qui énonce 12 engagements ambitieux pour atténuer les répercussions humaines et économiques de l’Alzheimer et des maladies apparentées. Cette déclaration en 12 points (anglais) comprend un engagement commun visant à trouver, d’ici 2025, un remède curatif ou une thérapie modificatrice de ces maladies.

Les participants ont également reconnu qu’il était essentiel pour tous les pays d’élaborer et de mettre en place un plan national de lutte contre l’Alzheimer et les maladies apparentées, ce qui correspond exactement à ce que la Société Alzheimer du Canada recommande au gouvernement fédéral.

Il est particulièrement encourageant de constater que les éléments clés de la proposition de la Société Alzheimer visant la mise en place d’un plan national de lutte contre l’Alzheimer et les maladies apparentées s’alignent sur les 12 déclarations approuvées par les ministres de la Santé des pays du G8.

La Société Alzheimer du Canada continue de plaider en faveur d’un Partenariat canadien de lutte contre l’Alzheimer et les maladies apparentées, organisation indépendante qui réunirait des experts, des représentants des gouvernements provinciaux et du gouvernement fédéral, des fournisseurs de soins et des personnes touchées directement par ces maladies pour élaborer et mettre en place un plan national de lutte contre ces maladies.

Pour Mme Mimi Lowi-Young, chef de la direction de la Société Alzheimer du Canada, cette invitation à participer au sommet a été une occasion privilégiée de représenter les 747 000 Canadiens atteints de l’Alzheimer ou d’une maladie apparentée. « J’ai été très heureuse d’avoir été invitée à ce Sommet du G8 au nom de tous les Canadiens aux prises avec ces maladies et d’avoir été en mesure de collaborer avec les représentants du gouvernement du Canada », déclare-t-elle. « Ce sommet a été une occasion historique de transformer la recherche sur les maladies neurodégénératives. Les efforts concertés et soutenus des leaders des grandes puissances mondiales sont nécessaires pour s’attaquer à ce problème de santé publique, l’un des plus graves et des plus coûteux au monde. »


Last Updated: 08/22/2016