Marcher pour un remède

New Brunswick
Lecture en

Après le diagnostic de troubles neurocognitifs à début précoce de son mari, Georgette s’est tournée vers la Société Alzheimer pour obtenir du soutien. Aujourd’hui, ils participent tous deux à la Marche pour l’Alzheimer IG Gestion de patrimoine dans l’espoir que les fonds recueillis pour la recherche mèneront à la découverte d’un remède.

Aidez à sensibiliser les gens et à donner de l’espoir aux personnes touchées par les troubles neurocognitifs dans votre collectivité. Inscrivez-vous à la Marche pour l’Alzheimer IG Gestion de patrimoine sur www.marchepourlalzheimer.ca.

---

Guy, le mari de Georgette, a reçu un diagnostic de troubles neurocognitifs à début précoce à l’âge de cinquante-sept ans. Accepter le diagnostic a été tout un défi pour le couple. Bien que le chemin vers l’acceptation ait été semé de hauts et de bas, Georgette continue d’être reconnaissante pour de nombreuses choses.

Lorsque Guy a dû cesser de travailler, Georgette y a vu l’occasion de faire une pause et de réfléchir à ce qu’ils voulaient pour leur avenir. Ils avaient envisagé de déménager dans un appartement dans la région du Madawaska, mais ils ont finalement décidé de s’installer à Lac Baker, le village natal de Guy. Avec une population de moins de sept cents habitants, Lac Baker possède un incroyable sens communautaire où les gens veillent les uns sur les autres. En fait, Sylvie, l’amie d’enfance de Guy, vit à Lac Baker et a renoué les liens avec le couple. Sylvie est capable de se mettre au niveau de Guy, où il est au moment présent, et lui offre des interactions sociales significatives. Il lui arrive d’emmener Guy au travail avec elle, ils font des marches ensemble, et vont même chez le coiffeur ensemble!

Guy and Sylvie

Au moment où Guy a reçu son diagnostic en 2018, Georgette a pris contact avec la Société Alzheimer et a assisté à la série d’ateliers éducatifs L’évolution de l’Alzheimer : premières démarches pour se préparer pour les prochaines étapes. Par la suite, elle a continué à participer à des séances éducatives et à des groupes de soutien aux proches aidants, ce qu’elle trouve toujours aussi utile. Souvent, Georgette se reconnaît dans ce que les autres racontent et elle utilise leurs expériences pour en apprendre davantage sur le parcours de la maladie neurocognitive. Sa participation au groupe de soutien lui rappelle qu’elle et Guy ne sont pas seuls. Elle souhaite que toute personne ayant besoin de soutien s’adresse à la Société Alzheimer du Nouveau-Brunswick.

Georgette participe à la Marche pour l’Alzheimer IG Gestion de patrimoine pour son mari, mais aussi pour financer la recherche afin de trouver un remède à la maladie. Même si elle sait qu’elle et son mari ne bénéficieront peut-être pas de cette recherche, elle continue à participer à la Marche dans l’espoir que l’on trouve un remède pour les générations futures.

Si vous souhaitez aider à faire une différence pour les personnes touchées par des troubles neurocognitifs comme Georgette et Guy, participez à la Marche pour l’Alzheimer IG Gestion de patrimoine. Inscrivez-vous dès aujourd’hui sur www.marchepourlalzheimer.ca.